Home » Politique » Currently Reading:

De « Sauvons la Recherche » à la Vice-Présidence de la Région: Interview d’Isabelle This Saint-Jean

décembre 11, 2015 Politique No Comments

Vice-Présidente en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche  en Ile de France, Isabelle This Saint-Jean est aussi enseignante à Paris , après avoir été Présidente en 2008 et 2009 du collectif  « Sauvons la Science ».

Au sein de l’exécutif de la Région Ile de France quelles sont les décisions politiques qui ont le plus porté vos valeurs?

Agir pour la Région Ile de France a été quelque chose de particulièrement stimulant. Pour mener cette action, j’ai déterminé quels sont les grands objectifs que doit se donner la Région en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Nous avons eu plusieurs grandes priorités dans une Région qui n’est pas comme les autres. Il s’agit en effet de la première Région européenne dans les domaines de la recherche  et de l’enseignement supérieur 40% de la recherche , 650 000 étudiants, 17 universités. C’est l’un des trois ou quatre grands spots mondiaux, en quelque sorte  la Silicon-Valley à la française.

La priorité a été d’amener un plus grand nombre de jeunes à la réussite dans l’enseignement supérieur. A ce titre le Président de la République vient d’indiquer l’ objectif de conduire 60% d’une classe d’âge à la réussite, c’est un bon objectif d’y conduire plus de jeunes. Porter plus de jeunes de toutes les origines sociales l’est aussi, car nous avons un ascenseur social très, très grippé en ce moment.
Garder cette idée également tout au long de la vie l’est tout autant car, aujourd’hui, soit vous prenez l’ascenseur parce que vous êtes issu d’un milieu favorisé, soit vous ne le prenez plus jamais. Vous pouvez toujours sortir du manège, mais la possibilité de re-rentrer dans le manège n’existe pas. Pourtant on a intérêt à y faire revenir les gens. C’est à cette condition qu’il est possible d’ augmenter le niveau de qualification, or c’est très, très difficile. Il faut donc plus de jeunes de tous les milieux sociaux, et une formation tout au long de la vie.

Une autre priorité a aussi été d’accroitre la somme de recherche, la somme de connaissance, la somme de savoir, donc de renforcer notre position.  En Ile de France nous avons en effet une recherche exceptionnelle. En France nous avons une recherche exceptionnelle, les plus grands mathématiciens, les plus grands physiciens, les plus grands biologistes. 70% de la recherche sont réalisés sur le territoire. Mais ce que l’on ne sait pas très bien faire en France, c’est sa valorisation. Nous devons y parvenir non seulement en termes de réalisation et d’emploi, mais aussi en termes énergétiques, en termes de santé. On arrive pas à sortir la recherche des laboratoires pour l’amener dans l’entreprise en particulier, et dans la société en général. Enfin il est indispensable, dernière grande priorité, que le dialogue entre la recherche et la  société, avec les élus s’améliore. Mettre en place un certain nombre d’éléments est nécessaire pour faire face à ces objectifs.

Par nos actions sur le logement-étudiant, les maisons d’ étudiants, le transport, les dessertes de site, la santé des étudiants avec la complémentaire-santé, nous avons amélioré les conditions de vie et d’études. Il s’agit aussi d’améliorer les lieux d’études. Nous avons construit un nombre important de bibliothèques, en sus de celle que nous améliorons. Les maisons d’étudiants sont destinées à créer un lien social, à vaincre un certain anonymat. Beaucoup de travaux de sociologues montrent que c’est un facteur de l’échec des étudiants en premier année, car il y a une sélection en premier année. Il est donc positif que les campus soient des lieux agréables à vivre avec des activités culturelles, ce qui n’exclut pas l’engagement des enseignants. La réflexion sur les pédagogies, l’ensemble de ces politiques correspondent à un investissement Etat-Région de 1,2 milliard pour la période 2007-2015, et un projet d’investissement de 800 millions sur la prochaine mandature avec un investissement de 65 millions par an sur l’immobilier des étudiants franciliens. Le budget de la Région dans le cadre de ses engagements est de 140 millions.

Qu’est-ce qui caractérise votre action de vice-présidente de la Région?

Ce qui caractérise l’action d’un vice-président de Région sur ce dossier c’est aussi sa capacité à identifier les besoins spécifiques, à les faire remonter afin de créer les conditions propices d’exécution, soit par des actions entièrement financées par la Région, soit par des actions auprès de l’Etat, afin que les financements puissent être mis en oeuvre, et que la Région puisse faire porter ses priorités politiques. A titre d’exemple j’ai vu les dix sept universités, les huit communes, les porteurs de projets, et ce durant une consultation générale sur deux ans. Cet exercice me permet d’appuyer et d’orienter l’action de l’Etat, de montrer où je considérais qu’il était utile de le faire investir, ce qui a conduit l’Etat à investir 400 millions en appui des 400 millions que nous avons mis en place pour la période 2015-2020, afin d’améliorer la vie des étudiants.

Parmi les mesures prises pour la démocratisation de l’enseignement supérieur, nous avons conçu un dispositif original dédié aux personnes en situation d’incarcération, dans le cadre d’une expérimentation menée à Fleury-Mérogis, avec des taux de réussite aux examens  équivalents à ceux qui s’obtiennent « hors-des-murs ». La deuxième priorité a été l’emploi scientifique, et ce particulièrement pour les jeunes chercheurs, car l’environnement est devenu très compliqué pour toute une série de raisons d’abord  démographiques. J’ai commencé à en parler en 2008, dans le cadre du mouvement « Sauvons la Recherche ». Depuis j’ai gardé à coeur de faire progresser cette situation. Nous avons financé énormément d’allocations de recherches, comme l’allocation doctorale qui est un financement de jeunes chercheurs sur trois ans.

Nous avons participé au renforcement de la recherche, à son accompagnement. Nous avons investi sur la fondation Imagine, dirigée par professeur Alain Fisher (les bébés éprouvettes), à hauteur de 9 millions, ou encore sur l’accélérateur de Saclay, le Synchrotron, le campus Condorcet, le grand équipement documentaire, pour un investissement total de 110 millions d’euros. La politique que nous avons mise en place est un investissement sur les structures en faveur de la recherche.
La Région Ile de France finance aussi de l’équipement scientifique dénommé « mi-lourd », comme le programme « Sésame » sur lequel nous sommes décisionnaires. Un jury, constitué de personnalités scientifiques, donne un avis et une évaluation des projets, que nous finançons à hauteur de 66%, et l’organisme de recherche, ou l’Etat, apporte le complément de l’investissement.

Avez-vous des domaines d’intérêt majeurs?

Les domaines d’intérêt majeurs ce sont des réseaux de chercheurs sur des thématiques.  Il y en a 16 en Ile de France, et nous demandons aux chercheurs de travailler ensemble. Un porteur de projet est identifié, ensuite il gère au sein d’une vraie délégation financière. L’impact de ce dispositif est à relier au nombre de thèses qu’il a favorisées, et par lequel  elles ont pu être financées.

Nous n’avons pas omis le dialogue science et société. Nous avons mené une politique très originale de mise en place du dialogue avec un ensemble de dispositifs différents, notamment  avec notre  » MISS ». La MISS est une maison d’initiation et de sensibilisation aux sciences sur le campus d’Orsay. Elle est parrainée par Wendelin Werner, médaille Fields 2006, (l’équivalent du prix Nobel pour les Mathématiques) et Jamy Gourmaud, journaliste scientifique et animateur de l’émission « C’est pas Sorcier » sur France 3, une émission destinée à initier les enfants à la démarche expérimentale. L’ ouverture internationale y est primordiale, car c’est un domaine qui demande beaucoup de relations, avec une politique d’accueil et d’envoi.

Quelle grande orientation vous semble novatrice dans sa mise en place?

Le numérique a un impact extrêmement fort sur le secteur de la recherche et de l’enseignement supérieur, la pédagogie, la vie du campus, les bibliothèques.  C’est une triple révolution. Il faut donc absolument accompagner le numérique.

A quel degré l’Europe intervient-elle?

Effectivement l’Europe intervient. Il faudra en obtenir des financements. Mais aujourd’hui la Région doit financer, car il est nécessaire de transformer le campus, les bibliothèques, de numériser les archives, mettre à disposition des ordinateurs, des espaces ouverts grâce auxquels les chercheurs peuvent mettre en ligne leurs travaux. C’est à la Région d’aider à passer la vitesse supérieure en accompagnant et en étant ouverte à l’innovation. Il est donc nécessaire d’accompagner les acteurs de la recherche.
La deuxième priorité englobe tout ce qui relève de la vie des étudiants; l’appropriation du campus, le budget participatif des étudiants qui déposent des projets pour y développer l’animation.

Jean Cousin

Print Friendly, PDF & Email

Comment on this Article:

You must be logged in to post a comment.

RSS Forks Radical trend

  • Des vacances autrement: Gdansk
    A l’est de l’Allemagne, avec une façade maritime sur la Mer Baltique, la Pologne se situe au confluent de l’Europe du Nord et l’Europe Orientale. Mais avant de devenir le 1er mai 2004 un pays membre de l’Union européenne, la Pologne, en raison de sa situation géo-politique, connut une histoire ...
  • Patek Philippe la constance dans l’innovation
    Patek Philippe est une marque horlogère Suisse dont la renommée s’est bâtie sur la conception des montres les plus plates et complexes du marché. C »est d’ailleurs ce qui a constitué la principale caractéristique de son savoir-faire. Une constante dans les ventes aux enchères Cette marque se signale par la régularité ...
  • Le cinéma « Polonais à Paris »
    Afin de conforter le rayonnement de la culture polonaise, la 10e édition du Festival du film polonais, KINOPOLSKA, a présenté plusieurs films illustrant la nouvelle vague des cinéastes de ce pays. A côté des grands noms qui ont construit la renommée du cinéma polonais, Krzysztof Kieślowski, Agnieszka Holland, Andrzej Wajda, ...
  • 15 ème semaine du nouveau cinéma russe
    Voici l’opportunité de voir un cinéma russe peu diffusé en France. Afin d’ illustrer l’originalité de cette création cinématographique, le Ministère de la Culture de la Fédération de Russie a  effectué une sélection qui révèle  les orientations des metteurs en scène tant par leur choix de sujets, que par le ...
  • ArteBellum dans le trend des ventes aux enchères sur Internet
    Les ventes aux enchères offrent parfois l’opportunité de rencontrer des objets dont le destin n’a pas encore rencontré la reconnaissance du public. Un yacht de 20 mètres, aux finitions incroyables se trouve être en vente sur le site ArteBellum. L’histoire de ce bateau est en effet singulière. Conçu avec l’ ...
  • Grâce soit donnée au Festival de Cannes
    Grâce au Festival de Cannes, les films et le septième art se projettent dans tous les médias comme étant l’ événement incontournable qui façonne l’année cinématographique. Mais il reste paradoxalement que cet événement est celui d’un seul titre, celui de son grand prix, film que parfois tout portera de toute ...
  • Le professeur Patrice Debré nous éclaire sur les infinis du microbiote
    Au salon des Allergies Alimentaires et des produits « Sans » qui se tenait Porte de Versailles,  Patrice Debré,  professeur  d’immunologie à l’Université Pierre et Marie Curie a tenu une conférence sur le thème de l’homme microbiotique. Son  exposé a dressé un état de l’art de la recherche en ce domaine. Guidant ...
  • Hello, my game is…
    L’humour est au rendez-vous quand Invader investit le Musée en Herbe. Voilà plus de 6 ans que cet artiste n’avait pas exposé à Paris, entre quatre murs. Un peu logique pour un street-artiste, ces créateurs qui ont choisi d’envahir toutes les surfaces de l’espace urbain. Et pourtant un retour car ...
  • Noma, un film sur une cruelle démesure
    « Noma au Japon », film-documentaire réalisé par Maurice Dekkers, a pour sujet unique le voyage du chef René Redzepi dans l’archipel en 2015. Celui-ci a en effet crépu re-créé un restaurant éphémère au Mandarina Oriental Hôtel. C’est un documentaire à regarder non pas comme un documentaire très bien fait, mais surtout ...
  • Leonardo Paixao, une cuisine « étoilée » de Minas Gerais
    La province de Minas Gerais suscita déjà au début du dix-neuvième siècle l’enthousiasme du naturaliste français Auguste de Saint Hilaire, et déjà à cette époque cette province du Brésil était réputée pour sa gastronomie. Deux siècles plus tard le MinerasGerais confirme cette réputation. La diversité des paysages, la richesse des ...

Comments

  • axt@magic.fr: Merci pour ce bel article, j'en profite pour inviter les let...

RSS Forksbeauty

  • Visage lumineux pour jours de fêtes: une autre conception du spa
    Dans notre environnement urbain le spa a cessé d’être un lieu consacré aux bienfaits d’une eau pour désigner un lieu de bien-être, de remise en forme. Et s’il est un élément de notre corps qui est au premier plan du stress, exposé aux agressions de la pollution tout en reflétant ...
  • De nouvelles essences malicieuses
    Quand un savoir-faire millénaire ouvre la porte à la malice, quand l’humour s’ allie à la science alchimique des maîtres, quoi d’étonnant à ce que d’ingénieuses et parfois ingénues effluves envahissent notre petit cosmos ? Oui, le parfum est à la mode. Dans l’univers de la beauté il semble à l’abri de tous les bouleversements […]
  • Sothys, un spa spécialisé
    S'il est un élément de notre corps qui est au premier plan du stress, exposé aux agressions de la pollution tout en reflétant nos préoccupations, c'est bien le visage.
  • La DIVA, parfum Emanuel Ungaro résolument moderne.
    C’est une nouvelle ère pour cette fragrance, dont l’égérie est le top-modèle Charlotte Free.
  • Quand la cosmétique rime avec pragmatisme, intelligence et clarté
    Dans la recherche d'une solution cosmétique plus proche de la nature, de nombreuses solutions sont proposées. Les plus extrêmes vont jusqu'à la confection at Home de produits de beauté. Sans aller jusqu'à une démarche aussi radicale, il existe quelques solutions pour parfaire les soins de notre corps. Recourir aux suites essentielles figure parmi ces choix […]

RSS Forks Books

  • Le Syjunta: une méthode créative de décontraction
    Non, le Syjunta  ne désigne ni une nouvelle école de yoga, ni un sport de combat, ni un exercice de méditation. Le Syjunta  désigne, en Suède, la réunion de personnes créatives. Traditionnellement c’était une communauté de femmes qui se réunissaient avec leurs ouvrages en cours: tricot, crochet, broderie ou plus pratiquement raccommodage. Mais aujourd’hui le […]
  • Echantillon: un livre sur la Mode
    Le monde de la mode est en perpétuel changement, aussi un regard d’ensemble sur celle-ci est chose rare. Or c’est le cas de cet ouvrage qui, au diapason de sa somptueuse couverture, et par l’originalité de la découpe de ses pages, a réuni là des spécialistes particulièrement pointus du monde de la mode, qui ont […]
  •  Surprenant salon du livre 2018
    L’ édition du salon Livre Paris 2018 aura été riche en évènements.  Dès avant son ouverture au public, cette édition 2018 a focalisé les regards des amateurs de lecture. C’est ainsi qu’il nous a été permis de découvrir le statut des auteurs de livres pour la jeunesse: une rémunération inférieure et des obligations de présence […]
  • NOIR : L’ emblème du vingtième siècle
    Mais quel est donc le point commun entre un Solex 3800 et une table basse de Martin Szekely, entre une potence de Jean Prouvé créée pour Air France Congo en 1950 et le siège Homme de Ruth Franken (1971), entre un ensemble de luminaires Totem en fibre de carbone signé Edouard Poulain (2004) et le […]
  • Code de création: John Maeda
    Code de création permet de découvrir en marge du travail d’artiste de John Maeda son activité d’enseignant au sein du célèbre MIT Media Lab. Ce livre nous présente les travaux les plus passionnants et les plus innovateurs de ses étudiants du Aesthetics and Computation Group (ACG), qu’il dirigea pendant huit années, et dont la plupart […]
  • Quand les jardins deviennent un mythe du temps présent
    Quand les jardins deviennent un mythe du temps présent, la maison d’édition Phaidon fait paraître Jardins de Jardiniers, un ouvrage consacré aux jardins du monde entier. 250 jardins travaillés par les plus grands paysagistes, designers et horticulteurs donnent un panorama très complet de l’art du jardinage dans sa plus haute expression. Pour décrypter ce travail, […]
  • Il en est de Shakespeare comme de tous les géants de la littérature
    Il en est de Shakespeare comme de tous les géants de la littérature: si souvent mis en scène, tant adaptés que leurs textes leur échappent et que le message semble vivre de lui-même. Depuis cinq siècles maintenant, et après avoir éclipsé les dramaturges de son temps, Shakespeare n’échappe pas à ce destin. Sa gloire s’y […]
  • Conversations d’Anne-Sophie Pic
    L’ ouvrage d’ Anne-Sophie Pic, Eléments de Conversations culinaires, apporte une note d’élégance et d’ouverture passionnante sur l’acte culinaire. Le titre donne le ton du livre. C’est un échange de propos sur tout ce que fournit la circonstance, en l’occurrence le travail d’Anne-Sophie Pic, passé, présent et ses recherches culinaires.  Ce livre est l’occasion d’un […]
  • Les Quais de Chicago , Stuart Dybek
    Né à Chicago en 1942 dans une famille polonaise, Stuart Dybek livre dans ce recueil, Les Quais de Chicago, 14 nouvelles sur le Chicago populaire des quartiers polonais ou mexicain. Sous sa plume surgit toute la poésie, toute la vie de ces quartiers pauvres du Chicago d’alors où haut et l’auteur, avec ses amis, découvre […]
  • Une passionnante anthologie de la parfumerie : Le Parfum, Annick Le Guérer
    Cet ouvrage retrace l’histoire de la parfumerie. Annick Le Guérer, dans cette anthologie de l’alchimie olfactive, s’attache à analyser son évolution à travers les âges. En spécialiste de l’odorat,  des odeurs et du parfum, elle présente un ouvrage à la fois historique et philosophique. Illustré par de nombreuses légendes, des sources historiographiques très précises et […]

RSS Forks Cars

  • Armand Collector
    Gerald Armand est à la fois un gentleman driver, un collectionneur, qui a fait profession //www.youtube.com/watch?v=YqRHDfTgI70 de sa passion, puisqu’il traverse l’Europe avec ses motos de collection des années 70, pour aller sur les circuits les plus réputés. En effet des manifestations sont dédiés chaque année aux nostalgiques des courses des années 70, époque des […]
  • Volvo Green
    Volvo Car Group (Volvo Cars) va dévoiler au Salon international de l’automobile de Pékin 2014 le concept-car Volvo S60L PPHEV (Petrol Plug-in Hybrid Electric Vehicle – Véhicule Electrique Hybride Essence Rechargeable). L’ingénieuse Plug-in Hybrid essence, une voiture électrique, hybride et hautes performances « tout-en-un », conjugue en un remarquable cocktail un agrément de conduite dynamique […]
  • Perspective et réalité: Hyundai Cap 2018
         Bilan 2017 : des résultats au-delà de nos objectifs Une année 2017 en progression à 26 000 immatriculations 3 piliers majeurs : des nouveautés produits, un focus particulier sur les ventes aux entreprises et une année riche en événements La Garenne-Colombes, le 20 janvier 2017 Après une année 2017 contrastée, Hyundai Motor France […]

RSS News Forks.Tv

  • Culture au Château Pommard
    Grand vin en Bourgogne , Château Pommard, acquired in 2003 by Maurice Giraud, founder of the company Savoyard of high-end leisure residences MGM Builder. The largest private vineyard of with 20 hectares of a single tenant, was sold to an American entrepreneur Michael Baum. Iconic Silicon Valley boss, Michael Baum, 50 years old, made a […]
  • John Lawrence Sullivan Interview
    En choisissant John Lawrence Sullivan , une figure légendaire du ring de la fin du XIX siècle , Arashi Yanagawa, ancien boxeur professionnel est entré avec dynamisme en 2003 sur la scène d'une nouvelle mod masculine japonaise.
  • Mikelangelo Interview
    Michel Angelo se lance a nouveau dans une grande aventure, une grande tournée avec le cirque Bouglione. Son spectacle Baby Blues débutera à Angoulême le 6 et 7 mars. Dans son interview, il nous explique ses motivations et sa volonté d'aller de retourner sur le devant de la scène.
  • Honorè d’O Interview
    Honoré d’O accorde un interview exclusif dans son atelier à Gand, ou il nous présente ses dernières oeuvres. En effet Honoré D’O explore depuis 1990 un langage plastique pluridimensionnel. Ses œuvres combinent lieux d’échanges, interactivités et expériences individuelles. Avec des objets au départ insignifiants, glanés par-ci par-là, Honoré d’O se lance dans des compositions prenant […]
  • Paco Rabanne Interview
      Interview de Paco Rabanne, sur sa trajectoire de l’architecture à la mode, et aux parfums. Une carrière dans la mode, des débuts dans l’architecture. En effet, en 1966, le créateur espagnol présente sa première collection à Paris, composée de 12 « robes importables en matériaux contemporains ». Les créations révolutionnaires, sont faites de matériaux […]
  • Kagurazaka Megumi
    Megumi Kagurazaka est une actrice japonaise ayant débuté comme mannequin. Elle se passionnait déjà pour le cinéma quand elle était étudiante. Sa timidité l'empêchant de se lancer dans ce domaine, elle se concentra sur la profession de coiffeuse et de maquilleuse. Alors qu’elle travaillait au rayon maquillage dans un grand magasin, des gens d’une agence […]
  • S.M.A.K Musée Avant-Gardiste
    La collection du SMAK est centrée principalement sur l’art moderne européen de 1950 à nos jours. Les objets que le musée héberge sont issus de plusieurs courants de l’art contemporain, tels que Cobra, le Pop Art, le Minimal Art, l’art conceptuel et l’Arte Povera. Il y a lieu de relever en particulier les installations Wirtschaftswerte […]
  • Gaspard Yurkievich Interview
    Son nom provoque l'enthousiasme des rédactions des magazines de mode. Gaspard Yurkievich, designer de mode créeant du beau, du provocant, est devenu en que
  • Interview de Tristan Aurouet
    Après un premier film en 2004 en duo, « Narco », avec  Gilles Lellouche , Tristan Aurouet réalise ce premier long métrage « Mineurs 27″ dont il assure seul la totale réalisation. Pour ce thriller il a choisi comme sujet l’abus d’adultes sur mineurs. Ce film noue et dénoue donc les fils complexes que peuvent engendrer les conséquences […]
  • La Vision de Frédéric Boyer
    La mission, même si je déteste ce mot, de la Quinzaine est de découvrir des talents. Frédéric Boyer a proposé dans ses sélections beaucoup de premiers films. Donc on sélectionne des gens dont on n'a jamais entendu parler. Certains sont des anciens assistants réalisateurs, ont été photographes, un autre comédien (Karl Markovics, 'Atmen'). Ils sont […]