Des Masques Exceptionnels

by Rédaction

Dans le blanc des yeux.

Cette exposition présente la donation de Marc Petit, constituée  de 25 masques exceptionnels issus de sa propre collection. Ces masques primitifs du Népal se trouvaient à l’origine dans les sociétés tribales comme les  Magar, les Gurung ou les Limbu.

L’origine de cette démarche se trouve  dans une donation de Marc Petit sous réserve d’usufruit au musée du quai Branly. Ces masques n’ ont été découverts somme toute que très récemment, et leur existence n’est réellement reconnue que depuis une vingtaine d’années. Il existe donc un art primitif himalayen, dont l’expression principale se trouve être ces masques, dont la raison et l’utilité sont un peu délicates à déterminer, car les contacts sociaux, religieux et culturels ont varié en plusieurs siècles. L’étude et l’analyse de ceux-ci dans leur environnement et leur histoire peut laisser à penser que leur usage a varié au cours des siècles. D’usages chamaniques à une époque, leur fonction diffèrent dans les tribus par le fait qu’elle sont parfois majoritairement bouddhistes, parfois hindoues, le tout teinté des croyances et des pratiques ancestrales. La difficulté à déterminer exactement le sens et le rôle de chacun de ses masques provient aussi du caractère privé ou sacré des cérémonies. Les matières utilisées pour leur conception diffèrent, bois, métal, ce qui implique que, même s’il existe une certaine hétérogénéité de styles, ceux-ci ont été réalisés par des artisans qui ont ainsi apposé une vision personnelle malgré ou en fonction de la  destination de ces masques.

Marc Petit déclare :

« L’histoire avait commencé un an plus tôt, en janvier 1981, à Paris, dans une boutique de la rue Mazarine. Au mur, je remarquai un masque rond et plat comme une poêle à frire, lourd, noir, luisant… Le contraire de l’art nègre que j’aime aussi bien sûr, tout à fait autre chose. Pas de volume. Rien de Picabien, du cubiste, de près de vingt siècles. »

Interview Marc Petit:

[audio:http://www.forks.fr/wp-content/uploads/2010/12/Interview-masques-Branlydef.mp3|titles=Interview masques Branlydef]

Parallèlement à cette exposition un certain nombre d’événements sont prévus : l’Himalaya chants bouddhistes, poésie des montagnes, du 26 décembre au 31 décembre, au théâtre Claude Lévi-Strauss, le 27 et 28 décembre musique profane tibétaine, toujours au théâtre  Lévi-Strauss et le 29 décembre Loten Namling, barde spécialiste de Milarépa, chants sacrés du Tibet jeudi 30 décembre  à 20:00, et le 26 décembre projections et tables rondes autour de soi actrice Alexandra David Neel, des rendez-vous du salon lecture de Jacques Kerchache ainsi que l’Himalaya des aventuriers du 26 décembre 31 décembre. Le cinéma est aussi prévu avec une série de films sur le Tibet et Népal.

du 9 novembre 2010 au 9 Janvier 2011

Musée du quai Branly

37, quai Branly 75007

www.quaibranly.fr

Forks magazine

© Forks 2010

Print Friendly, PDF & Email
Leave a comment