Home » News »Politique » Currently Reading:

Le Sénat attentif aux nouvelles technologies: Blockchains et Cryptomonnaies

février 16, 2018 News, Politique No Comments

Le Sénat attentif aux nouvelles technologies a dès 2014 initié une analyse sur les blockains. Poursuivant ce travail, la Commission des Finances du Sénat présidée par Vincent Eblé , a présenté cette semaine l’état de leurs travaux. En effet celles-ci rentre en résonnance avec l’actualité de ce début d’année. Car 2018 a mis sur le devant de la scène des marchés boursiers les variations de cours importantes à la hausse et à la baisse du Bitcoin, l’un des fleurons de la sphère des monnaies virtuelles . Or ces cryptoactifs, banalement dénommés cryptomonnaies, qui se sont développés parallèlement à la technologie des blockchains, appellent l’attention sur les enjeux et les défis sous-jacents posés par l’exploitation de ces outils informatiques.

Comme l’a rappelé Alexis Colomb, universitaire spécialiste des marchés financiers auprès du CNAM, les blockchains présentent un caractère novateur en pleine évolution, et ne se limitent pas à la seule sphère  des « cryptomonnaies ».
De fait cette technologie s’appuie sur un fonctionnement novateur par la relation instituée entre des blocks . Chaque block stocke et transmet des informations à d’autres blocks . La grande originalité des blockchains réside dans la création d’un réseau de communication entre chaque block établi sur le principe d’une mise à égal niveau de chaque block. Du point de vue technologique et opérationnel les seules relations entre chaque et tout opérateur à la fois ne fonctionnent que de pair à pair. Et chaque membre, chaque élément, chaque block de la chaine a accès à toutes les informations détenues et transmises à l’origine par et à un seul block.

C’est donc la mise en commun systématique de toute donnée, sans avoir besoin du traditionnel garant ou référent, caractéristique d’une organisation verticale, hiérarchisée, où les transactions sont placées sous la caution d’un tiers de confiance. La fonction cryptographique, d’où est dérivé le terme de cryptomonnaie, assure la sécurisation des échanges entre blocks d’une même chaine grâce à l’utilisation de clés cryptographiques asymétriques, à savoir avec une clé publique et une clé privée. C’est le système de consensus réalisé par les différents ordinateurs connectés en réseau « pair-à-pair » qui permet l’horodatage, le cryptage, confère un caractère infalsifiable … et valide la transaction.
La blockchain se présente comme un registre qui retrace et collecte les transactions de ses membres. Toute transaction est inscrite de manière cryptée par les utilisateurs, et ne peut ni être effacée ni modifiée. Chaque transaction figure au sein d’un bock relié. Les blockchains fonctionnent donc à l’ opposé des architectures informatiques traditionnelles avec la centralisation de l’information et les échanges hiérarchisés entre un serveur et un client.

S’appuyant sur une relation symétrique dupliquée exponentiellement à tout intervenant appartenant au réseau, à la chain, cette technologie ouvre la possibilité de disposer d’un réseau d’informations communes inviolable, confidentielles, sans censure possible émanant d’un organisme qui superviserait les échanges. Chaque membre de la blockchain a accepté de respecter des clauses contractuelles qui structurent une auto-gouvernance du système par une relation de transparence et de confiance puisque tout élément a accès en temps réel aux mêmes informations transmises automatiquement.

Aujourd’hui l’ exploitation de la technologie des blockchains trouve des applications non seulement dans les marchés financiers, et pas seulement pour les novateurs cryptoactifs. Elle fonctionne pour tout échange d’ordre de paiement, mais aussi dans la gestion des flux des entreprises ou encore dans le monde des assurances, voire dans la gestion de relations intra et inter gouvernemental.
Le système de la blockchain peut être exploité à toutes les strates d’une organisation, qu’elle soit régionale, nationale, ou internationale, avec la possibilité de réaliser des « co-pétitions ». C’est donc une transformation en devenir de toutes les opérations de classement des données, la garantie de la traçabilité des échanges, tout en fluidifiant les modes de production et de transmission. De là on peut supposer la nécessaire évolution de professions dont une grande partie des tâches s’appuient sur des classements ou la connaissance de systèmes d’organisations.

En tout cas nombreux sont les domaines d’application de cette technologie : autoconsommation et trading d’énergies renouvelables, préservation des espèces animales en voie de disparition, environnement, identité numériques, sécurité sociale, santé humaine, communications électroniques, gestion intelligente de la ville, modernisation de l’Etat, travail, tourisme, labellisation alimentaire, assurances, finance de marché, financement d’entreprises, paiements internationaux, propriété intellectuelle, autant de champs d’applications bien au-delà des cryptomonnaies. Les blockchains participent d’ une conception du partage de la connaissance, de la mise en commun des moyens.

Mais par delà ces applications sectorielles, si de nombreux acteurs du marché sont demandeurs d’applications de ce type, les blockchains mettent en évidence la nécessité d’adapter les réglementations par rapport à ces nouveaux acteurs, que cela soit dans le domaine financier, commercial, ou réglementaire, qu’il s’agisse de réguler les relations avec les particuliers, les entreprises ou les Etats. L’un des enjeux le plus important s’avère la protection spécifique des non-qualifiés. Et, à ce niveau de technologie, les non-qualifiés forment une majorité innombrable.
Pour l’heure, deux écoles apparaissent dans la gestion des risques éventuellement engendrés par le fonctionnement des blockchains. Celle dite du « Bac à sable » mise sur une franchise de réglementation, une autorégulation interne opérée par les blockchains elles-mêmes, quitte à réglementer un jour. C’est la position adoptée par l’Angleterre, les U.S.A ou Singapour par exemple. L’inconnue étant alors de pouvoir définir le moment de l’ intervention ultérieure, et la manière de gérer le retour à la réglementation après une phase de déréglementation.
La seconde école fait le choix de la carte de l’adaptabilité, celui d’ un arbitrage entre innovation et protection du consommateur, de l’entreprise ou de l’Etat, en choisissant d’élaborer des normes réglementaires d’une relative flexibilité. C’est la voie suivie par La France depuis 2016 avec l’ ordonnance sur les bons de Caisse, et l’ordonnance du 8 décembre 2017 sur les actions et les obligations, qui entrera en vigueur à l’été 2018, la première en Europe qui supprime l’obligation de recourir au tiers de confiance.

Toutefois même si cette technologie qui s’appuie sur un fonctionnement de relations de pair à pair et gère elle-même son cercle vertueux présente des potentialités exponentielles, et si en elle-même, en tant que technologie disruptive, elle offre des moyens d’action neutres, son utilisation soulève des interrogations.

De fait, plus la blockchain comporte de membres, plus elle est sécurisée puisque le processus de certification décentralisé repose sur une validation majoritaire. Il est a priori complexe de contrôler autant d’utilisateurs, d’autant plus que toute transaction du fait de la relation de pair à pair est publique à l’intérieure de la chain, et que la clé publique, connue de tous, permet d’accéder à la blockchain. Mais la clé privée qui permet de signer la transaction est personnelle et confidentielle, donc les membres de la blockchain ne peuvent pas connaître ceux qui ont fait la transaction. Par conséquent le fonctionnement vertueux d’une blockchain, qui repose sur le nombre, la transparence, le partage et la décentralisation, ou chaque utilisateur sécurise l’ensemble, fait en quelque sorte qu’ une blockchain ne peut être que publique.

Or toute blockchain n’est pas publique. Il existe dans le secteur bancaire des blockchains qui réintroduisent une forme d’instance centralisée qui régule les échanges et restreint l’accès à cette blockchain.
Les cryptomonnaies sont elles aussi opaques. Localisées dans des pays où l’électricité est bon marché, elles échappent aux contrôles des Etats, et aux autorités bancaires ou boursières, l’APCR ou l’AMF en France. Mais les cryptoactifs ne se développent pas seulement dans un no man’s land juridique. Elles défient aussi toute préoccupation environnementale. Il faut en effet fournir l’ énergie nécessaire au fonctionnement de ces « fermes » et leur maintien à température constante. Selon le site powercompare.co, qui reprend le Digiconomist’s Bitcoin Energy Comsumption Index la consommation en électricité pour « miner » du bitcoin est maintenant supérieure à celle de 159 pays, plus que celle de l’Ireland ou du Nigeria, , soit au total 0,13 %% de la consommation mondiale d’ électricité.
Pour le bitcoin, de nouveaux cryptoactifs sont créés par un algorithme dès que se forme un block de 200 transactions. Si le Bitcoin fut la première des « cryptos », désormais il est concurrencé par le Ripple, le Litecoin ou l’Ethereum. Toutes des valeurs qui flambent et chutent en dehors de toute autorité de marchés financiers. La valeur du bitcoin a été multipliée par 14 en 2017. On estime les possesseurs de bitcoins à plusieurs millions, mais, d’après le financier Aaron Brown, 1000 personnes en détiennent 40%.. Quel arbitrage invoquer en cas de litige ? Que faire si une partie de l’actif disparaît ? Qui donne quelle garantie ? Sans oublier les possibilités de complexité fiscale quand on ignore la réalité du gain réalisé, même si un cadre obligatoire ne peut cerner tous les projets de cet ordre.

En tout cas si les cryptomonnaies deviennent un sujet qui « monte » à plus d’un titre, la question de leur évaporation. Un système sans tiers de confiance qui n’interpose pas son bilan comme chambre de compensation , caractéristique d’un système centralisé, engendre d’autres conséquences. Aujourd’hui le système des cryptoactifs ne peut garantir que la traçabilité, mais cela n’exclut pas la possibilité de failles dans le système notamment au niveau des plates-formes d’échanges, car il est aujourd’hui impossible à un particulier de disposer de l’environnement informatique capable d’intervenir directement au niveau de la blockchain.

En Corée du Sud , les plates-formes d’échanges de cryptomonnaies autorisaient les utilisateurs à renseigner leur identité par l’usage d’un simple pseudonyme, des plates-formes qui échappaient également à toute taxation sur les bénéfices réalisés. La mésaventure d’un certain « Anchise », relatée par le Canard Enchainé, qui a perdu tout son investissement, elle , s’est passée par l’intermédiaire d’une plateforme prétendument installée à Londres. La grande volatilité des actifs et la haute spéculation qu’ils entraînent peuvent donc favoriser le financement d’ activités criminelles. Et en sus de la problématique de la sécurité physique de ces avoirs virtuels, le temps nécessaire pour valider une transaction de 30 minutes est passé à 1900, soit 31 heures, un délai qui possède lui aussi un impact environnemental.

Phénomène sociétal, symbolisent-ils la poursuite de la circulation de valeurs, expression d’un compromis entre les encadrements et l’expression d’une liberté individuelle numérique ? Et si la question demeure de mesurer l’ incidence du développement des cryptoactifs et de leurs produits dérivés sur l’économie réelle, ainsi que celle de l’utilité de cette finance autocentrée, l’enjeu dès lors est de mettre en place des règles dans un environnement virtuel protéiforme, et de réfléchir à un cadre global pour aborder l’ensemble des axes de protection et de régulation à créer au niveau national, mais surtout européen, et à celui du G20.

En tout cas ces actifs de nature inconnue jusqu’alors deviennent un sujet plus prégnant. Au-delà des problèmes fiscaux soulevés par ces nouvelles valeurs, les cryptoactifs remettent en cause l’un des éléments de souveraineté fondamentaux des Etats : le monopole de la monnaie. Une organisation en devenir complexe à élaborer.

Dominique Grimardia

 

Notes : 1) selon les chiffres de la Banque de France les cryptoactifs avec une incidence de 7500 milliards d’euros dans la proportion limite de 70 000 milliards de dollars ne font pas courir de risque systémique.
2) un cryptoactif n’est en aucun cas une monnaie, c’est une unité de compte, une réserve de valeur, mais ce n’est pas un moyen de paiement ; l’appellation de monnaie est dans ce cas fallacieuse.

Print Friendly, PDF & Email

Comment on this Article:

You must be logged in to post a comment.

RSS Forks Radical trend

  • Once upon a time Hollywood: Al Pacino de retour, Brad Pitt fringant, Di Caprio fait du Di Caprio, et Tarentino pur et dur
    Al Pacino de retour, Brad Pitt fringant, Di Caprio fait du Di Caprio, le film, le découpage, le dialogue, la structure, tout est du 100% Tarantino pur et dur, et bien évidemment tourné en comme à l’habitude en pellicule 35mm. Le fil conducteur: un acteur sur le déclin copieusement alcoolisé, ...
  • Interview d’Anna Polina: Plaisir Fantômes ou Vie Fantôme ?
    Pour Anna Polina ce film est une gageure, car c’est à la fois un rôle d’actrice et un documentaire sur une partie de sa vie, Elle concède qu’il s’agit de quelque chose «de très personnel». Elle avoue: «En tout cas, à mes yeux, ce rôle est particulier, car il s’agissait ...
  • Des vacances autrement: Gdansk
    A l’est de l’Allemagne, avec une façade maritime sur la Mer Baltique, la Pologne se situe au confluent de l’Europe du Nord et l’Europe Orientale. Mais avant de devenir le 1er mai 2004 un pays membre de l’Union européenne, la Pologne, en raison de sa situation géo-politique, connut une histoire ...
  • Patek Philippe la constance dans l’innovation
    Patek Philippe est une marque horlogère Suisse dont la renommée s’est bâtie sur la conception des montres les plus plates et complexes du marché. C »est d’ailleurs ce qui a constitué la principale caractéristique de son savoir-faire. Une constante dans les ventes aux enchères Cette marque se signale par la régularité ...
  • Le cinéma « Polonais à Paris »
    Afin de conforter le rayonnement de la culture polonaise, la 10e édition du Festival du film polonais, KINOPOLSKA, a présenté plusieurs films illustrant la nouvelle vague des cinéastes de ce pays. A côté des grands noms qui ont construit la renommée du cinéma polonais, Krzysztof Kieślowski, Agnieszka Holland, Andrzej Wajda, ...
  • 15 ème semaine du nouveau cinéma russe
    Voici l’opportunité de voir un cinéma russe peu diffusé en France. Afin d’ illustrer l’originalité de cette création cinématographique, le Ministère de la Culture de la Fédération de Russie a  effectué une sélection qui révèle  les orientations des metteurs en scène tant par leur choix de sujets, que par le ...
  • ArteBellum dans le trend des ventes aux enchères sur Internet
    Les ventes aux enchères offrent parfois l’opportunité de rencontrer des objets dont le destin n’a pas encore rencontré la reconnaissance du public. Un yacht de 20 mètres, aux finitions incroyables se trouve être en vente sur le site ArteBellum. L’histoire de ce bateau est en effet singulière. Conçu avec l’ ...
  • Grâce soit donnée au Festival de Cannes
    Grâce au Festival de Cannes, les films et le septième art se projettent dans tous les médias comme étant l’ événement incontournable qui façonne l’année cinématographique. Mais il reste paradoxalement que cet événement est celui d’un seul titre, celui de son grand prix, film que parfois tout portera de toute ...
  • Le professeur Patrice Debré nous éclaire sur les infinis du microbiote
    Au salon des Allergies Alimentaires et des produits « Sans » qui se tenait Porte de Versailles,  Patrice Debré,  professeur  d’immunologie à l’Université Pierre et Marie Curie a tenu une conférence sur le thème de l’homme microbiotique. Son  exposé a dressé un état de l’art de la recherche en ce domaine. Guidant ...
  • Hello, my game is…
    L’humour est au rendez-vous quand Invader investit le Musée en Herbe. Voilà plus de 6 ans que cet artiste n’avait pas exposé à Paris, entre quatre murs. Un peu logique pour un street-artiste, ces créateurs qui ont choisi d’envahir toutes les surfaces de l’espace urbain. Et pourtant un retour car ...

Comments

  • axt@magic.fr: Merci pour ce bel article, j'en profite pour inviter les let...

RSS Forksbeauty

  • Sothys, un spa spécialisé
    S'il est un élément de notre corps qui est au premier plan du stress, exposé aux agressions de la pollution tout en reflétant nos préoccupations, c'est bien le visage.
  • Au miel, tout simplement.
    De fait l'épilation au miel est bien plus moderne que les procédés issus du-dit high-tech. Elle répond à notre envie de bienveillance, de réconfort, à une demande de thérapies douces, de soins qui dédramatisent la relation au corps. La matière première, le miel, illustre au mieux ce retour au sensoriel et à l'authentique.
  • Visage lumineux pour jours de fêtes: une autre conception du spa
    Dans notre environnement urbain le spa a cessé d’être un lieu consacré aux bienfaits d’une eau pour désigner un lieu de bien-être, de remise en forme. Et s’il est un élément de notre corps qui est au premier plan du stress, exposé aux agressions de la pollution tout en reflétant ...
  • Spa exceptionnel à Enghien
    La mode du spa connaît moult avatars et à force de vouloir en installer partout et surtout toujours dans les quartiers supposés chic, in et choc, il arrive que ce moment de détente privilégié vire au cauchemar. Cabines non insonorisées qui vous font partager les papotages voisins Simple vitrage qui vous laisse en prise directe […]
  • Shiseido, mythe ou réalité ?
    La marque Shiseido propose dans la gamme Future Solution LX des crèmes qui conjuguent leur action régénératrice et protectrice. Cette série de crèmes régénératrices  » XL plus  » a été conçue dans l’esprit de produits luxueux et savamment élaborés. Le packaging de couleur sombre en dégradé glacé, le contenant en ...

RSS Forks Books

  • Que retenir de « Confession d’un masque » ? de Yukio Mishima
    Avec Yukio Mishima on ne sait si il faut, à la lecture de son oeuvre, retenir  que l’existence est si simple ou si complexe.  Or Confession d’un masque  est placé sous le sceau de cette ambivalence:  à la fois récit autobiographique et, en même temps, fiction. La narration impose des raccourcis, des simplifications, qu’elles soient […]
  • La Pléiade: Histoire de la Révolution française de Jules Michelet
    Histoire de la Révolution française de Jules Michelet, parmi les ouvrages historiques,  paraît légendaire à plus d’un titre. En effet, pour ce printemps 2019, les éditons Gallimard rééditent dans la collection Bibliothèque de la Pléiade l’ Histoire de la Révolution française de Jules Michelet, 2 tomes établis d’après l’édition originale parue en 7 volumes de 1847 […]
  • « Polar »: une anthologie de « presque » tous les maîtres du crime
    En France 4/5 des livres vendus sont des polars. Mais sous le nom polar se cachent au moins quatre « sous-genres »: romans à énigme(s), roman policier, roman d’angoisse ou thriller, roman noir, selon Jean-Berbard Pouy, qui souligne que » le polar n’est pas monolithique ». Une anthologie du polar est donc une oeuvre aussi […]
  • LOUIS I, LOUIS II, LOUIS III, … LOUIS XIV, pas aussi évident!
    Tout  semble si logique dans la numérotation des rois de France, si évident… inéluctable. Cette numérotation si rigoureuse s’impose par sa simplicité, une simplicité d’autant plus évidente qu’ en dépit de 15 siècles nous ne devons compter que jusqu’à  dix-huit. Sans dépasser la vingtaine, voici reconstituée toute l’histoire de la royauté française. Edifiant!  A moins que,  […]
  • LE POP ART, UN ART PAS SI POP
    Imaginons une société de l’abondance qui déverse pêle-mêle ses images et ses mythes dans un joyeux désordre. Avec enthousiasme ale monde anglo-saxon des années 5O entasse, dans son caddy de consommateur fou, Marylin, du potage Campbell, des B.D., des bêtes empaillées et de fameuses bouteilles. C’est le temps des jours heureux et de la récréation. […]
  • Les Quais de Chicago , Stuart Dybek
    Né à Chicago en 1942 dans une famille polonaise, Stuart Dybek livre dans ce recueil, Les Quais de Chicago, 14 nouvelles sur le Chicago populaire des quartiers polonais ou mexicain. Sous sa plume surgit toute la poésie, toute la vie de ces quartiers pauvres du Chicago d’alors où haut et l’auteur, avec ses amis, découvre […]
  • Echantillon: un livre sur la Mode
    Le monde de la mode est en perpétuel changement, aussi un regard d’ensemble sur celle-ci est chose rare. Or c’est le cas de cet ouvrage qui, au diapason de sa somptueuse couverture, et par l’originalité de la découpe de ses pages, a réuni là des spécialistes particulièrement pointus du monde de la mode, qui ont […]
  • Le Syjunta: une méthode créative de décontraction
    Non, le Syjunta  ne désigne ni une nouvelle école de yoga, ni un sport de combat, ni un exercice de méditation. Le Syjunta  désigne, en Suède, la réunion de personnes créatives. Traditionnellement c’était une communauté de femmes qui se réunissaient avec leurs ouvrages en cours: tricot, crochet, broderie ou plus pratiquement raccommodage. Mais aujourd’hui le […]
  • Plus long le chat dans la brume
    Plus long le chat dans la brume , Journal d’une monteuse: un livre sur le cinéma, pas vraiment! Un livre d’illustration, pas plus! Un monologue, absolument pas! Un essai alors, pas vraiment. Un livre sur le cinéma, oui et non. Un recueil de poésie… peut être. Voilà en quelque sorte ce qui caractérise le livre […]
  •  Surprenant salon du livre 2018
    L’ édition du salon Livre Paris 2018 aura été riche en évènements.  Dès avant son ouverture au public, cette édition 2018 a focalisé les regards des amateurs de lecture. C’est ainsi qu’il nous a été permis de découvrir le statut des auteurs de livres pour la jeunesse: une rémunération inférieure et des obligations de présence […]

RSS Forks Cars

  • La CB650R Néo Sport Café de Honda, séduisante en diable
    Honda avec cette CB650R Néo Sport Café cherche à poser une offre différente, avec un look plus agressif, une esthétique elle aussi différente sur ce segment de machine (moto). De prime abord la dénomination Néo Sport Café, évoque les Café Racer, mais là point de bracelets, de mégaphone et autres accessoires indispensables pour réellement faire […]
  • Volvo conçoit le futur
    Volvo introduit son concept-car du futur par ces mots: “Imaginez. Vous avez rendez-vous au petit matin dans une autre région. Pour vous y rendre, deux options s’offrent à vous: prendre l’avion à l’aéroport local, ou opter pour une solution de mobilité tout électrique et 100 % autonome vous permettant de rallier directement votre point de rendez-vous […]
  • Le concept NeuV de Honda: acheter utile
    De nouveaux objets apparaissent. D’ autres, déjà connus,  doivent être vécus sous une approche différente. Tel est le cas du concept NeuV de Honda. Depuis le XX ème siècle la voiture  génère bon nombre des mythes de l’homme moderne.  Raymond Barthes, dans son livre Mythologies a d’ailleurs  décrit , analysé le phénomène, et a associé […]

RSS News Forks.Tv

  • Honorè d’O Interview
    Honoré d’O accorde un interview exclusif dans son atelier à Gand, ou il nous présente ses dernières oeuvres. En effet Honoré D’O explore depuis 1990 un langage plastique pluridimensionnel. Ses œuvres combinent lieux d’échanges, interactivités et expériences individuelles. Avec des objets au départ insignifiants, glanés par-ci par-là, Honoré d’O se lance dans des compositions prenant […]
  • Paco Rabanne Interview
      Interview de Paco Rabanne, sur sa trajectoire de l’architecture à la mode, et aux parfums. Une carrière dans la mode, des débuts dans l’architecture. En effet, en 1966, le créateur espagnol présente sa première collection à Paris, composée de 12 « robes importables en matériaux contemporains ». Les créations révolutionnaires, sont faites de matériaux […]
  • The Hack ou la nuit des Hackers
    Rencontres exclusives avec ces hackers qui sont en protection des entreprises, et qui apporte dans le cadre de la nuit des hackers un panorama de ce que peut faire le hacking. Une investigation fouillée et concrète, qui dévoile la réalité derrière les fantasmes, car il existe une multitudes de conférences d’
  • Jerry Schatzberg de la photo au film
    Les sixties reviennent en effet et à la mode, et suscitent à nouveau tout l’intérêt d’une période où un immense renouvellement a pu voir le jour. Que cela soit dans le domaine de l’art, du cinéma, des technologies, les années soixante et celles du début des années soixante-dix furent marquées par leur inventivité et audace: […]
  • Culture au Château Pommard
    Grand vin en Bourgogne , Château Pommard, acquired in 2003 by Maurice Giraud, founder of the company Savoyard of high-end leisure residences MGM Builder. The largest private vineyard of with 20 hectares of a single tenant, was sold to an American entrepreneur Michael Baum. Iconic Silicon Valley boss, Michael Baum, 50 years old, made a […]
  • Nous avons prévu tout type de partenariats payant soit en apportant un support pour la réalisation de documentaires ou de reportages
    Nous avons prévu tout type de partenariats payant soit en apportant un support pour la réalisation de documentaires ou de reportages
  • John Lawrence Sullivan Interview
    En choisissant John Lawrence Sullivan , une figure légendaire du ring de la fin du XIX siècle , Arashi Yanagawa, ancien boxeur professionnel est entré avec dynamisme en 2003 sur la scène d'une nouvelle mod masculine japonaise.
  • Mikelangelo Interview
    Michel Angelo se lance a nouveau dans une grande aventure, une grande tournée avec le cirque Bouglione. Son spectacle Baby Blues débutera à Angoulême le 6 et 7 mars. Dans son interview, il nous explique ses motivations et sa volonté d'aller de retourner sur le devant de la scène.
  • Kagurazaka Megumi
    Megumi Kagurazaka est une actrice japonaise ayant débuté comme mannequin. Elle se passionnait déjà pour le cinéma quand elle était étudiante. Sa timidité l'empêchant de se lancer dans ce domaine, elle se concentra sur la profession de coiffeuse et de maquilleuse. Alors qu’elle travaillait au rayon maquillage dans un grand magasin, des gens d’une agence […]
  • S.M.A.K Musée Avant-Gardiste
    La collection du SMAK est centrée principalement sur l’art moderne européen de 1950 à nos jours. Les objets que le musée héberge sont issus de plusieurs courants de l’art contemporain, tels que Cobra, le Pop Art, le Minimal Art, l’art conceptuel et l’Arte Povera. Il y a lieu de relever en particulier les installations Wirtschaftswerte […]