Politique 13/09/2021

Marine Le Pen promeut « Les Libertés » comme thème de sa campagne

by Rédaction

Ce dimanche 12 septembre 2021, Marine Le Pen a lancé sa troisième campagne présidentielle dans l’amphithéâtre du théâtre romain de Fréjus. prononcé, Prononcé devant un peu moins de mille sympathisants, son discours s’appuyait sur le slogan « le temps est venu ». Inscrite en lettres blanches sur fond bleu, derrière la candidate, la formule Illustre combien cette troisième campagne présidentielle de Marine Le Pen se doit d’aboutir à une victoire. En effet, « L’élection présidentielle de 2022 est de celle-là, et parce que nous n’avons pas le droit de la perdre, nous allons la gagner » a rappelé la candidate.
Son discours a été axé sur les valeurs sécuritaires déjà présentes depuis plusieurs campagnes présidentielles, mais les présentait sous l’angle des libertés qui devraient être retrouvées.

Les libertés

La liberté est le maître mot de ce premier discours de campagne. L’idée a été développée en opposition avec l’action de « ce président et ce gouvernement arrogant » tant pour le pass sanitaire « qui est en réalité un pass vaccinal », considéré comme « une atteinte disproportionnée à nos libertés », afin que « chacun choisisse en conscience ». Pour la candidate « il ne s’agit pas de la société de flicage que nous voulons ».
Le rôle de l’Europe dans la gestion de la pandémie, un « fiasco total », avec « l’opacité des contrats, des clauses de responsabilité inconnues, des retards, des mensonges ».
De même, dans l’esprit des libertés à retrouver, figure le recours à l’usage du référendum pour mieux gouverner, un argument de campagne souvent brandi, mais dans les faits quasiment jamais mis en œuvre. Par contre, la pandémie et sa gestion future ne semblent pas être une des préoccupations majeures de Marine Le Pen, ni d’ailleurs un objectif, ni un élément de campagne présidentielle des autres candidats déclarés à ce jour.
Les grandes thématiques ont été balayées par la candidate RN. Selon les sondages, elle est toujours la seule avec Emmanuel Macron à être en lice pour le second tour des présidentielles.

Combats à venir

Après l’annonce officielle de la passation de présidence entre Marine Le Pen et Jordan Bardellla, celui-ci enchaîne par premier discours de président. Le ton de la campagne à venir est donné, les attaques contre Emmanuel Macron sont les plus vives, « un homme de nulle “., qui n’a pas mené une seule des réformes ». Leur analyse conclut à un bilan de ce quinquennat qui se résume à un seul terme,  le chaos « jusqu’à un  » laissez aller laisser faire, aucun défi n’a été gagné ». Il définit le résultat de la politique de Macron par cette formule  « Du troisième millénaire, nous fonçons vers l’âge de pierre ».
Les rôles de la campagne sont donnés, Marine Le Pen adopte un ton présidentiel, tandis que le parti et son président Jordan Bardella attaquent sans relâche l’action d’Emmanuel Macron durant le quinquennat.

Jean Cousin

Lire aussi : http://www.forks.fr/anne-hidalgo-est-elle-un-bon-projet-presidentielle-pour-le-ps/

Print Friendly, PDF & Email
Leave a comment