Home » News »Politique » Currently Reading:

Une nouvelle stratégie Présidentielle ?

avril 26, 2019 News, Politique No Comments

Ce jeudi 25 avril a eu lieu, in fine, la conférence de presse du Président de la République qui devait initialement avoir lieu trois jours après son allocution du 15 avril. L’incendie de Notre-Dame ayant bouleversé les plans de communication de la Présidence, ce qui devait être considéré comme un élément de l’intervention est devenu, ni plus ni moins, un moment fort face à la presse, un moment re-fondateur du quinquennat d’ Emmanuel Macron.

Et cette conférence de presse s’est plus en réalité présentée comme un exercice de politique intérieure structuré autour d’une série de thèmes. Les explications, éclaircissements, souhaits ou décisions se sont égrenés suivant une thématique essentiellement structurée sur un « Point d’étape » largement développé, auquel furent annexés des éléments sur le « Programme » que le Président de la République compte mettre en oeuvre, un mélange de mesures présentées lors de la campagne présidentielle, et d’annonces faites sous couvert de fuites ou d’avis de ministres.

En ce qui concerne le « Bilan des 2 ans de pouvoirs », il apparaît que M. Macron a choisi de ne pas être prolixe sur le sujet: quelques satisfecit sur le chômage et l’ampleur de la rénovation politique engagée.

Au contraire les points présentés lors des discours du Président de la République que nous avons réunis sous la thématique « En campagne  » constituent une part importante de l’intervention d’ Emmanuel Macron, ne serait-ce que par la longueur du développement accordée à ces points.

A l’inverse les points « Ambition pour le prochain quinquennat » et «  Correction du programme du candidat et des premières mesures gouvernementales » furent plus évoqués qu’approfondis, peut- être est-ce plutôt lié à l’absence de résultats concrets.

Les thèmes « Exit ambitions mondiales et européennes au plan politique » ont été peu étayés du fait des difficultés tout à fait compréhensibles des relations avec les super-puissances chinoise ou américaine. Des thèmes que le candidat Emmanuel Macron avait définis lors de sa campagne comme étant des axes importants de sa future action de Président de la République

« Point d’étape

Alors qu’a dit ce mouvement et qu’est-ce que j’ai saisi de ce Grand débat ? D’abord, on l’a tous entendu, un profond sentiment d’injustice : injustice fiscale, injustice territoriale, injustice sociale. Ce sentiment est là, il est installé, il faut lui apporter une réponse. Ensuite un sentiment de manque de considération : beaucoup de nos concitoyens qui ne se sentent pas respectés dans leur quotidien, dans ce qu’ils vivent par nos institutions, parfois notre organisation collective, nos manières de décider, de faire ; un manque de confiance aussi dans les élites, toutes les élites, votre serviteur au premier chef mais l’ensemble de ceux qui sont élus, exercent des responsabilités, représentent, parfois même cherchent à décrypter l’actualité. Il est difficile de construire quelque chose lorsque la confiance n’est pas rétablie à l’égard de celles et ceux qui doivent être des tiers de confiance ou qui décident dans la société. Un sentiment d’abandon. Sentiment d’abandon qui se nourrit que du fait que de plus en plus de vies de nos concitoyens sont comme oubliées ou inadaptées à l’organisation du monde tel qu’il est, tel qu’il s’est fait.

Alors ce nouveau temps, de cette mandature et de notre République, je veux lui assigner un objectif simple : redonner une espérance de progrès à chacun, en demandant à chacun le meilleur de lui-même,

La première orientation c’est de changer, beaucoup plus en profondeur et rapidement, notre démocratie, notre organisation, notre administration. Au fond le sentiment de beaucoup de nos concitoyens, c’est comme ça que je l’ai entendu, c’est de dire “vous nous avez demandé des changements à nous mais vous avez très peu changé. Vous vous êtes toujours avec les mêmes organisés de la même manière, on n’a rien vu bouger. Ce n’est pas faux.

Alors, on peut avoir des projets dont aucun ne nous plaît totalement à une élection mais on doit choisir parfois le moindre mal ou le mieux possible et ce choix est important parce que dans les moments difficiles de la démocratie, il faut prendre des options et il faut choisir et je sais une chose : c’est quand on vit une période difficile, blanc ça ne décide pas. Blanc c’est l’agrégation des rejets, des refus. C’est trop facile. Moi, je veux bien être le candidat du blanc. On a toutes les voies dans la période que nous vivons mais Blanc ne résoudra aucun problème. Monsieur X, Mme Y oui ! Qu’on soit d’accord ou pas.

Enfin je souhaite que cette place de nos concitoyens dans notre démocratie ainsi revitalisée puisse aussi se faire par la réforme que nous devons conduire du Conseil économique social et environnemental. Ce Conseil existe depuis la Constitution de 1958 c’est une présence qui a des antériorités pour représenter la société civile. Nous en réduirons le nombre mais à côté des grandes forces vives économiques sociales associatives qui y sont présentes et qui portent les grands sujets.
Quand je regarde nos décentralisations passées, elles sont tout sauf claires. Et elles n’ont pas permis, ni de faire de véritables économies ni d’avoir une culture de la responsabilité démocratique. On a souvent transféré des bouts de compétences avec une partie des financements qui allaient avec. L’État a gardé une partie de ses compétences ce qui crée un imbroglio absolument terrible mais surtout on n’a jamais transféré la responsabilité démocratique qui va avec jamais. Et donc on a parfois transféré des compétences mais quand les ennuis sont là c’est toujours l’état ce qui est un peu simple. Et donc une vraie république décentralisée c’est des compétences claires que l’on transfère totalement en supprimant les doublons on transfère clairement les financements et on transfère clairement la responsabilité démocratique et la question que nous devons nous poser c’est à quelle élection on vote pour quoi

La deuxième orientation que je souhaite poursuivre pour les prochaines années, c’est de remettre l’humain et la justice au cœur du projet national. Nous l’avons tous entendu et je l’évoquais, il y a un sentiment d’injustice et d’abord d’injustice fiscale qui est là. Alors, il s’est exprimé face à l’évasion fiscale qui est une réalité ou l’optimisation fiscale excessive et cette réalité d’évasion de l’impôt mine l’adhésion à l’impôt

Enfin, cette transformation de ce que nous sommes de notre organisation suppose une réforme de notre haute fonction publique. J’ai vu que des rumeurs ces derniers temps avaient beaucoup animés les discussions sur ce sujet. Il ne s’agit pas de supprimer telle ou telle chose pour en faire des symboles. Non. Le gouvernement s’est engagé dans une réforme profonde des règles de la fonction publique pour le bien des fonctionnaires, c’est une très bonne chose. Mais notre haute fonction publique pourrait être tenue à l’écart d’une modernisation indispensable. Nous lui devons beaucoup. Elle a bâti ce que nous sommes, elle a pris beaucoup de responsabilités et je suis profondément attaché au modèle méritocratique, un élitisme républicain qui fait qu’on attire dans l’Etat les meilleurs pour pouvoir régler les problèmes les plus complexes. Néanmoins, des changements sont à faire.

Programme

J’ai aussi entendu combien la réforme de l’impôt sur la fortune menée au début du quinquennat était perçue comme un cadeau fait aux plus fortunés et comme une vraie injustice fiscale. C’est vrai, c’est exprimé partout et largement. Je veux d’abord dire que cette réforme n’a pas été la suppression de l’impôt sur la fortune, elle a conduit à créer un impôt sur le patrimoine immobilier qui continue, au même taux, à taxer les détentions immobilières de nos concitoyens mais elle a supprimé la partie du patrimoine qui était investie dans l’économie. Pour faire quoi ? Pour encourager l’investissement en direction de l’économie réelle, de la recherche, des usines, de la production. Parce que s’il n’y a pas d’investissement national, il n’y a pas d’économie ou alors il y a une économie qui se vend aux investisseurs étrangers et notre pays ô combien sensible. Cette partie de la réforme, je juge de mon devoir de la défendre. Et elle relève du simple pragmatisme mais comme une réforme pragmatique elle sera évaluée en 2020 et nous regarderons son efficacité, si elle n’est pas efficace, nous la corrigerons, si elle est trop large qu’elle a des effets pervers, ils seront corrigés. Mais je le dis très clairement : c’est une réforme pour produire, pas un cadeau pour les plus fortunés

Bilan des 2 ans de pouvoirs
Cet investissement dans l’école, dans l’université, dans le savoir c’est la première politique de lutte contre les injustices dans notre pays. La deuxième c’est le travail, le travail et le mérite. Là aussi beaucoup de choses ont été faites, je n’y reviendrai pas. Des réformes essentielles dès le début du quinquennat, un investissement massif à l’endroit des jeunes décrocheurs comme des demandeurs d’emploi peu qualifiés, 15 milliards d’euros avec des premiers résultats, comme je l’évoquais à l’instant, une politique résolue d’aide aux entreprises pour les pousser à investir et à embaucher, de simplification avec encore une loi récente.

Depuis deux ans énormément de choses ont été faites : pour notre agriculture après des états généraux nourris et pour avoir une stratégie alimentaire et agricole ; pour définir notre ambition en matière numérique ou d’intelligence artificielle ; pour réindustrialiser notre pays. Mais parfois ces stratégies parce qu’elles se multiplient sont devenues illisibles pour beaucoup de nos concitoyens, nos artisans, nos agriculteurs, nos industriels, nos entrepreneurs ont besoin d’y voir clair et l’esprit français a besoin que tout ça soit ramassé dans une forme de stratégie collective de la nation.

Voilà, Mesdames et Messieurs, ce que je voulais ici d’abord vous dire. Je crois que nous devons absolument continuer de transformer le pays car les résultats sont là.

En campagne ?
Je souhaite que les partenaires sociaux, les associations les élus puissent travailler ensemble avec le gouvernement sous l’autorité du Premier ministre et puissent proposer d’ici à septembre des solutions concrètes. Le Premier ministre réunira dans les prochains jours l’ensemble de ses parties prenantes pour cette mobilisation générale pour le travail, l’emploi et ses grandes transitions. Et bien entendu, il faut aussi si on veut corriger ces injustices que le travail paye. C’est ce qui est attendu et nous l’avons beaucoup entendu. Là-dessus, nous avons aussi fait beaucoup : les baisses de cotisations, la défiscalisation des heures supplémentaires, la prime d’activité largement augmentée. Il nous faut aller plus loin avec les baisses d’impôt sur le revenu que j’évoquais à l’instant, avec aussi une meilleure association des salariés aux résultats de l’entreprise par la réforme de l’intéressement et de la participation qui vient d’être conduite, par la répétition cette année de la prime exceptionnelle sans charges ni impôts décidée l’année dernière dans le cadre de l’intéressement des entreprises si elle décide d’apporter 1000 euros de plus. C’est aussi par le revenu universel d’activité que nous devons créer dans les prochains mois pour tourner vraiment nos prestations sociales vers l’incitation à la reprise d’un emploi. Puis dire que le travail paye c’est aussi dire que le travail qui a été fait doit payer. Et là-dessus je dois dire que les décisions que nous avons prises à l’automne non seulement ont été mal comprises, elles ont été bien comprises mais mal vécues, elles ont été vues comme injustes et elles doivent donc être corrigées.

La première de ces transitions, la plus urgente, la plus impérieuse c’est évidemment le climat. Le climat doit être au cœur du projet national et européen. L’état d’urgence climatique il est là, notre jeunesse nous le dit à chaque instant et nos concitoyens veulent agir. Ils agissent déjà au quotidien, ils veulent qu’on les aide à aller plus loin, qu’on les accompagne, qu’on les aide à trouver des solutions concrètes mais il y a une conscience citoyenne sur ces sujets qui s’est profondément transformée ces dernières années et qui va beaucoup plus vite que nombre de politiques publiques. Alors beaucoup a été fait ces deux dernières années,

Et puis le deuxième changement de méthode c’est que je veux que nous mettions en place un Conseil de défense écologique qui réunira le Premier ministre, les principaux ministres chargés de cette transition, les grands opérateurs de l’Etat que je présiderai de manière régulière pour à la fois prendre les choix stratégiques et mettre au cœur de toutes nos politiques cette urgence climatique et m’assurer du suivi dans tous les changements ministériels lorsqu’une orientation est prise.

Mais au-delà du sujet climatique, sur toutes les grandes transformations que j’évoquais au fond il nous faut bâtir – et c’est la tâche que j’assigne au gouvernement – un agenda 2025 pour donner de la visibilité à chacun.

Face au vieillissement nous devons rebâtir un système de retraite juste par point. C’est l’engagement que j’ai pris pendant la campagne présidentielle, c’est ce à quoi travaille, auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé, Jean-Paul DELEVOYE depuis le début du quinquennat. Cette refondation profonde elle sera présentée à l’été, elle se fera sur plusieurs années mais c’est une transformation radicale qui doit remettre de la confiance, de la justice, de l’efficacité dans notre système de retraite
Je veux que dans les prochains temps nous puissions redéfinir une véritable ambition et la force d’une politique familiale pour accompagner nos familles qui se sont profondément transformées ces dernières années – ce n’est pas le visage des familles françaises d’il y a 20 ans – mais qu’on doit accompagner pour retrouver une dynamique de notre natalité qui commençait à baisser ces derniers temps et aussi pour accompagner bien mieux qu’on ne le fait des situations familiales particulières.

Ensuite je veux ici parler des aidants familiaux parce qu’il y a des millions de nos concitoyens qui sont là aussi comme oubliés, ce sont celles et ceux – et là aussi ce sont souvent les femmes – qui ont mis entre parenthèses ou sacrifié leur vie professionnelle pour s’occuper d’un enfant en situation de handicap, d’un proche, une personne de la famille devenue dépendante. Nous devons d’abord les reconnaître, les nommer mais aussi dans nos politiques publiques leur bâtir une place, dans notre réforme des retraites leur construire des droits, c’est indispensable. Ensuite une des permanences à laquelle je crois très profondément et qu’il faut même raviver c’est l’engagement. Nous ne sommes pas nous Français une société d’individus, nous sommes une nation de citoyens.

Mais la nouvelle étape, le nouvel acte passe à mes yeux par les 4 orientations que je viens d’évoquer. Et c’est cela ce que je demande au gouvernement, aux assemblées, aux partenaires sociaux, aux élus : de replacer l’humain au centre, de rebâtir une nation de citoyens libres dans une Europe plus forte parce que je crois que c’est ainsi que nous pourrons véritablement retrouver cet art si particulier d’être Français auquel nous sommes attachés. Je vais maintenant répondre à toutes vos questions.

Correction du programme du candidat et des premières mesures gouvernemental

C’est pourquoi au 1er janvier prochain je souhaite que nous réindexions les retraites de moins de 2000 euros et qu’il n’y ait plus de sous indexation de quelque retraite que ce soit à partir de l’année 2021. Je pense qu’il faut rebâtir cette clarté, cette lisibilité pour nos retraités.

Ambition pour le prochain quinquennat ?

Et nous avons besoin, je crois, de bâtir une ambition à 2025 où on se donne des objectifs clairs et on mobilise en fonction de ces moyens.
Aussi finaliserons-nous pour cet automne une stratégie c’est-à-dire la définition des moyens publics qu’on met pour financer ce nouveau risque, de la réorganisation d’une filière qui va permettre de créer des emplois peu qualifiés et qualifiés, de toute une filière industrielle qui va avec et de la réduction du reste à charge pour les familles avec une ambition qu’on doit se donner et qui montera progressivement en charge pour qu’à horizon 2025 cette politique soit pleinement déployée.
Et face au numérique, au changement climatique, tout ce qu’on a commencé à faire, on a besoin de bâtir un pacte productif permettant de viser en 2025 le plein emploi. C’est à notre portée, complètement, et pour cela il nous faut un plan clair : produire, se déplacer, se nourrir, se soigner avec des objectifs en matière d’investissements dans notre recherche publique et privée, des priorités technologiques claires au niveau français comme au niveau européen

Exit ambition s mondial et européennes au plan politique ?

L’Europe à laquelle je crois, l’Europe souveraine forte, c’est une Europe qui repense une ambition de coopération de développement à l’égard de l’Afrique et de toutes celles et ceux qui en ont besoin pour éviter l’émigration subie mais c’est aussi une Europe qui tient ses frontières, qui les protège. C’est une Europe qui a un droit d’asile refondé et commun et où la responsabilité va avec la solidarité. C’est sur ces bases qu’on doit refonder Schengen quitte à ce que ce soit un Schengen avec moins d’Etat. Je ne veux plus avoir dans l’espace Schengen des États qui vous disent j’en suis quand c’est pour la liberté de circulation mais moi je ne veux pas en être quand il s’agit de répartir la charge. »

Au vu des différents points du discours présidentiel que nous avons réunis il apparaît que Monsieur Macron a du mal à échapper au triptyque de la situation dans lequel il cerne son action politique: le statut d’éternel candidat, le choix d’une position jupitérienne où rien n’est négociable , et un acte de mea culpa ou de contrition à fin de mieux affirmer ses positions.

Dominique Grimardia, Pierre Cusson, Marie Combe

Print Friendly, PDF & Email

Comment on this Article:

You must be logged in to post a comment.

RSS Forks Radical trend

  • Once upon a time Hollywood: Al Pacino de retour, Brad Pitt fringant, Di Caprio fait du Di Caprio, et Tarentino pur et dur
    Al Pacino de retour, Brad Pitt fringant, Di Caprio fait du Di Caprio, le film, le découpage, le dialogue, la structure, tout est du 100% Tarantino pur et dur, et bien évidemment tourné en comme à l’habitude en pellicule 35mm. Le fil conducteur: un acteur sur le déclin copieusement alcoolisé, ...
  • Interview d’Anna Polina: Plaisir Fantômes ou Vie Fantôme ?
    Pour Anna Polina ce film est une gageure, car c’est à la fois un rôle d’actrice et un documentaire sur une partie de sa vie, Elle concède qu’il s’agit de quelque chose «de très personnel». Elle avoue: «En tout cas, à mes yeux, ce rôle est particulier, car il s’agissait ...
  • Des vacances autrement: Gdansk
    A l’est de l’Allemagne, avec une façade maritime sur la Mer Baltique, la Pologne se situe au confluent de l’Europe du Nord et l’Europe Orientale. Mais avant de devenir le 1er mai 2004 un pays membre de l’Union européenne, la Pologne, en raison de sa situation géo-politique, connut une histoire ...
  • Patek Philippe la constance dans l’innovation
    Patek Philippe est une marque horlogère Suisse dont la renommée s’est bâtie sur la conception des montres les plus plates et complexes du marché. C »est d’ailleurs ce qui a constitué la principale caractéristique de son savoir-faire. Une constante dans les ventes aux enchères Cette marque se signale par la régularité ...
  • Le cinéma « Polonais à Paris »
    Afin de conforter le rayonnement de la culture polonaise, la 10e édition du Festival du film polonais, KINOPOLSKA, a présenté plusieurs films illustrant la nouvelle vague des cinéastes de ce pays. A côté des grands noms qui ont construit la renommée du cinéma polonais, Krzysztof Kieślowski, Agnieszka Holland, Andrzej Wajda, ...
  • 15 ème semaine du nouveau cinéma russe
    Voici l’opportunité de voir un cinéma russe peu diffusé en France. Afin d’ illustrer l’originalité de cette création cinématographique, le Ministère de la Culture de la Fédération de Russie a  effectué une sélection qui révèle  les orientations des metteurs en scène tant par leur choix de sujets, que par le ...
  • ArteBellum dans le trend des ventes aux enchères sur Internet
    Les ventes aux enchères offrent parfois l’opportunité de rencontrer des objets dont le destin n’a pas encore rencontré la reconnaissance du public. Un yacht de 20 mètres, aux finitions incroyables se trouve être en vente sur le site ArteBellum. L’histoire de ce bateau est en effet singulière. Conçu avec l’ ...
  • Grâce soit donnée au Festival de Cannes
    Grâce au Festival de Cannes, les films et le septième art se projettent dans tous les médias comme étant l’ événement incontournable qui façonne l’année cinématographique. Mais il reste paradoxalement que cet événement est celui d’un seul titre, celui de son grand prix, film que parfois tout portera de toute ...
  • Le professeur Patrice Debré nous éclaire sur les infinis du microbiote
    Au salon des Allergies Alimentaires et des produits « Sans » qui se tenait Porte de Versailles,  Patrice Debré,  professeur  d’immunologie à l’Université Pierre et Marie Curie a tenu une conférence sur le thème de l’homme microbiotique. Son  exposé a dressé un état de l’art de la recherche en ce domaine. Guidant ...
  • Hello, my game is…
    L’humour est au rendez-vous quand Invader investit le Musée en Herbe. Voilà plus de 6 ans que cet artiste n’avait pas exposé à Paris, entre quatre murs. Un peu logique pour un street-artiste, ces créateurs qui ont choisi d’envahir toutes les surfaces de l’espace urbain. Et pourtant un retour car ...

Comments

  • axt@magic.fr: Merci pour ce bel article, j'en profite pour inviter les let...

RSS Forksbeauty

  • Lucie Saint Clair Elysée: une adresse confidentielle à connaître absolument
    Située tout près du palais de l’Elysée, cette adresse conjugue discrétion et déclinaison de soins capillaires dispensés avec le savoir-faire qui demeure la signature de cette enseigne. Lucie Saint Clair avait en effet construit son image en se consacrant à l’image de ses clientes. Chez elle pas de look unique, pas de coiffure imposée. Chaque […]
  • Le raffinement subtil du MAKE UP de PAUL & JOE
    Le make-up de Paul & Joe joue sur la déclinaison de trois produits ombres à paupières, rouge à lèvres, vernis à ongles. Il se caractérise par le soin apporté à sa mise en scène.
  • Sublimée par Givenchy
    La marque Givenchy a développé pour Noël 2017 des produits de maquillage qui jouent la carte de l'éclat grâce à un baume hybride qui allie une texture fondante à 16 teintes laquées visuellement attrayantes Nous l’avons essayé.
  • Clarins Haute exigence : une gamme de soins anti-âge
    Haute exigence,gamme de soins,anti-âge,densité,Clarins,Cosmétiques
  • Skincode Essential une crème mais pas seulement
    SKINCODE ESSENTIAL , CREME DEFI-AGE JOUR SF Présentée dans un conditionnement argent, la crème défi-âge jour S F, de la marque suisse Skincode avance comme argument pour garantir son efficacité le fait de contenir du CM Glucane, c'est-à-dire une chaîne carbonée reliée entre elles par des liaisons simples, qui contient un substitut de glucose. Voici […]

RSS Forks Books

  • Que retenir de « Confession d’un masque » ? de Yukio Mishima
    Avec Yukio Mishima on ne sait si il faut, à la lecture de son oeuvre, retenir  que l’existence est si simple ou si complexe.  Or Confession d’un masque  est placé sous le sceau de cette ambivalence:  à la fois récit autobiographique et, en même temps, fiction. La narration impose des raccourcis, des simplifications, qu’elles soient […]
  • La Pléiade: Histoire de la Révolution française de Jules Michelet
    Histoire de la Révolution française de Jules Michelet, parmi les ouvrages historiques,  paraît légendaire à plus d’un titre. En effet, pour ce printemps 2019, les éditons Gallimard rééditent dans la collection Bibliothèque de la Pléiade l’ Histoire de la Révolution française de Jules Michelet, 2 tomes établis d’après l’édition originale parue en 7 volumes de 1847 […]
  • « Polar »: une anthologie de « presque » tous les maîtres du crime
    En France 4/5 des livres vendus sont des polars. Mais sous le nom polar se cachent au moins quatre « sous-genres »: romans à énigme(s), roman policier, roman d’angoisse ou thriller, roman noir, selon Jean-Berbard Pouy, qui souligne que » le polar n’est pas monolithique ». Une anthologie du polar est donc une oeuvre aussi […]
  • LOUIS I, LOUIS II, LOUIS III, … LOUIS XIV, pas aussi évident!
    Tout  semble si logique dans la numérotation des rois de France, si évident… inéluctable. Cette numérotation si rigoureuse s’impose par sa simplicité, une simplicité d’autant plus évidente qu’ en dépit de 15 siècles nous ne devons compter que jusqu’à  dix-huit. Sans dépasser la vingtaine, voici reconstituée toute l’histoire de la royauté française. Edifiant!  A moins que,  […]
  • LE POP ART, UN ART PAS SI POP
    Imaginons une société de l’abondance qui déverse pêle-mêle ses images et ses mythes dans un joyeux désordre. Avec enthousiasme ale monde anglo-saxon des années 5O entasse, dans son caddy de consommateur fou, Marylin, du potage Campbell, des B.D., des bêtes empaillées et de fameuses bouteilles. C’est le temps des jours heureux et de la récréation. […]
  • Les Quais de Chicago , Stuart Dybek
    Né à Chicago en 1942 dans une famille polonaise, Stuart Dybek livre dans ce recueil, Les Quais de Chicago, 14 nouvelles sur le Chicago populaire des quartiers polonais ou mexicain. Sous sa plume surgit toute la poésie, toute la vie de ces quartiers pauvres du Chicago d’alors où haut et l’auteur, avec ses amis, découvre […]
  • Echantillon: un livre sur la Mode
    Le monde de la mode est en perpétuel changement, aussi un regard d’ensemble sur celle-ci est chose rare. Or c’est le cas de cet ouvrage qui, au diapason de sa somptueuse couverture, et par l’originalité de la découpe de ses pages, a réuni là des spécialistes particulièrement pointus du monde de la mode, qui ont […]
  • Le Syjunta: une méthode créative de décontraction
    Non, le Syjunta  ne désigne ni une nouvelle école de yoga, ni un sport de combat, ni un exercice de méditation. Le Syjunta  désigne, en Suède, la réunion de personnes créatives. Traditionnellement c’était une communauté de femmes qui se réunissaient avec leurs ouvrages en cours: tricot, crochet, broderie ou plus pratiquement raccommodage. Mais aujourd’hui le […]
  • Plus long le chat dans la brume
    Plus long le chat dans la brume , Journal d’une monteuse: un livre sur le cinéma, pas vraiment! Un livre d’illustration, pas plus! Un monologue, absolument pas! Un essai alors, pas vraiment. Un livre sur le cinéma, oui et non. Un recueil de poésie… peut être. Voilà en quelque sorte ce qui caractérise le livre […]
  •  Surprenant salon du livre 2018
    L’ édition du salon Livre Paris 2018 aura été riche en évènements.  Dès avant son ouverture au public, cette édition 2018 a focalisé les regards des amateurs de lecture. C’est ainsi qu’il nous a été permis de découvrir le statut des auteurs de livres pour la jeunesse: une rémunération inférieure et des obligations de présence […]

RSS Forks Cars

  • La CB650R Néo Sport Café de Honda, séduisante en diable
    Honda avec cette CB650R Néo Sport Café cherche à poser une offre différente, avec un look plus agressif, une esthétique elle aussi différente sur ce segment de machine (moto). De prime abord la dénomination Néo Sport Café, évoque les Café Racer, mais là point de bracelets, de mégaphone et autres accessoires indispensables pour réellement faire […]
  • Volvo conçoit le futur
    Volvo introduit son concept-car du futur par ces mots: “Imaginez. Vous avez rendez-vous au petit matin dans une autre région. Pour vous y rendre, deux options s’offrent à vous: prendre l’avion à l’aéroport local, ou opter pour une solution de mobilité tout électrique et 100 % autonome vous permettant de rallier directement votre point de rendez-vous […]
  • Le concept NeuV de Honda: acheter utile
    De nouveaux objets apparaissent. D’ autres, déjà connus,  doivent être vécus sous une approche différente. Tel est le cas du concept NeuV de Honda. Depuis le XX ème siècle la voiture  génère bon nombre des mythes de l’homme moderne.  Raymond Barthes, dans son livre Mythologies a d’ailleurs  décrit , analysé le phénomène, et a associé […]

RSS News Forks.Tv

  • The Hack ou la nuit des Hackers
    Rencontres exclusives avec ces hackers qui sont en protection des entreprises, et qui apporte dans le cadre de la nuit des hackers un panorama de ce que peut faire le hacking. Une investigation fouillée et concrète, qui dévoile la réalité derrière les fantasmes, car il existe une multitudes de conférences d’
  • Jerry Schatzberg de la photo au film
    Les sixties reviennent en effet et à la mode, et suscitent à nouveau tout l’intérêt d’une période où un immense renouvellement a pu voir le jour. Que cela soit dans le domaine de l’art, du cinéma, des technologies, les années soixante et celles du début des années soixante-dix furent marquées par leur inventivité et audace: […]
  • Nous avons prévu tout type de partenariats payant soit en apportant un support pour la réalisation de documentaires ou de reportages
    Nous avons prévu tout type de partenariats payant soit en apportant un support pour la réalisation de documentaires ou de reportages
  • Culture au Château Pommard
    Grand vin en Bourgogne , Château Pommard, acquired in 2003 by Maurice Giraud, founder of the company Savoyard of high-end leisure residences MGM Builder. The largest private vineyard of with 20 hectares of a single tenant, was sold to an American entrepreneur Michael Baum. Iconic Silicon Valley boss, Michael Baum, 50 years old, made a […]
  • John Lawrence Sullivan Interview
    En choisissant John Lawrence Sullivan , une figure légendaire du ring de la fin du XIX siècle , Arashi Yanagawa, ancien boxeur professionnel est entré avec dynamisme en 2003 sur la scène d'une nouvelle mod masculine japonaise.
  • Mikelangelo Interview
    Michel Angelo se lance a nouveau dans une grande aventure, une grande tournée avec le cirque Bouglione. Son spectacle Baby Blues débutera à Angoulême le 6 et 7 mars. Dans son interview, il nous explique ses motivations et sa volonté d'aller de retourner sur le devant de la scène.
  • Honorè d’O Interview
    Honoré d’O accorde un interview exclusif dans son atelier à Gand, ou il nous présente ses dernières oeuvres. En effet Honoré D’O explore depuis 1990 un langage plastique pluridimensionnel. Ses œuvres combinent lieux d’échanges, interactivités et expériences individuelles. Avec des objets au départ insignifiants, glanés par-ci par-là, Honoré d’O se lance dans des compositions prenant […]
  • Paco Rabanne Interview
      Interview de Paco Rabanne, sur sa trajectoire de l’architecture à la mode, et aux parfums. Une carrière dans la mode, des débuts dans l’architecture. En effet, en 1966, le créateur espagnol présente sa première collection à Paris, composée de 12 « robes importables en matériaux contemporains ». Les créations révolutionnaires, sont faites de matériaux […]
  • Kagurazaka Megumi
    Megumi Kagurazaka est une actrice japonaise ayant débuté comme mannequin. Elle se passionnait déjà pour le cinéma quand elle était étudiante. Sa timidité l'empêchant de se lancer dans ce domaine, elle se concentra sur la profession de coiffeuse et de maquilleuse. Alors qu’elle travaillait au rayon maquillage dans un grand magasin, des gens d’une agence […]
  • S.M.A.K Musée Avant-Gardiste
    La collection du SMAK est centrée principalement sur l’art moderne européen de 1950 à nos jours. Les objets que le musée héberge sont issus de plusieurs courants de l’art contemporain, tels que Cobra, le Pop Art, le Minimal Art, l’art conceptuel et l’Arte Povera. Il y a lieu de relever en particulier les installations Wirtschaftswerte […]