La campagne électorale monégasque pour le Conseil National s’achève

10/02/2018

La campagne électorale monégasque pour le renouvellement ou la reconduction des 24 élus du Conseil National s’achève. Trois listes  sont actuellement en lice pour les élections qui se tiendront le 11 février 2018 en Principauté de Monaco pour le renouvellement des membres du Conseil National, les spécificités de cette élection sont nombreuses.

Premier point particulier: il n’y a pas de femme ou d’homme dont la carrière est exclusivement politique. Tous les candidats sont issus de la société civile. Il peut aussi bien s’agir de chirurgiens, de professeurs, d’assistantes sociales, que de dirigeants de société ou de salariés.

Les frais de campagnes sont plafonnés à 320 000 euros, leur remboursement est effectué à 80% dès lors que la liste obtient plus de 10% des voix, en outre aucun sondage n’est réalisé.

Enfin, lors de la dernière semaine de campagne, le gouvernement prend en charge la mise en oeuvre d’un meeting par liste. Les soirées y sont attribuées par tirage au sort. Et l’usage veut que chaque tête de liste, accompagnée d’une partie de ses co-listiers, assiste aux meetings de ses adversaires. Cela n’empêche pas, à l’encontre des têtes de liste concurrentes, les « punchlines » qui peuvent être redoutables lors des discours des candidats.

Les programmes reprennent quasiment les mêmes thèmes principaux: le logement, l’emploi des Monégasques, l’Europe, les avancées sociales, mais ne ceux-ci sont traités avec des nuances significatives qui créent des démarcations sans ambiguïté entre chaque liste. Chacune présente en effet un programme en 100 points, qui touchent en outre une large palette de sujets ayant trait à la vie quotidienne des Monégasques, du télé-travail aux problèmes de circulation, les enjeux urbanistiques ou la vie culturelle entre autres.

Trois listes sont en compétition.

La liste « Union Monégasque » présente à sa tête Jean-Louis Grinda. Directeur de l’Opéra de Monte-Carlo cette liste est  composée de cinq membres du Conseil National sortant, et de 19 candidats. Au cours de cette campagne Jean Louis Grinda s’est affirmé comme le candidat d’ouverture, le candidat aux solutions parfois différentes. Et, « Horizon Monaco » exceptée, les caciques « Union Monégasque » se considèrent dans une position de « challengers » face à Stéphane Valeri.

Jean-Louis Grinda se positionne en homme d’élégance attentif à la culture. Premier à se déclarer candidat, une alliance avec « Horizon Monaco » envisagée un temps ayant avorté, il  conduisit durant quelques semaines la présentation d’une liste complète de 24 candidats. Porteur de visions d’avenir, attentif, il a réalisé des débats par le facebook du groupe politique « Union Monégasque », proposé de déplacer le stade Rainier III en front de mer sur une nouvelle extension, afin d’utiliser pour des logements la surface gagnée.  Pour ses concurrents certaines de ses propositions sont considérées comme iconoclastes. Mais, il fit preuve d’une combativité qui en étonna plus d’un pendant la campagne. Lors du débat qui l’opposa à Stéphane Valeri, sa prestation fut plus que réussie.

S’ il est élu Président du Conseil National, pour son action future, le point mis en avant est un slogan  » Voir Grand » , ce qui résume d’ailleurs fort bien son programme et sa volonté.

Continue reading

Une première aux élections du Conseil National à Monaco: une femme tête de liste, Béatrice Fresko-Rolfo

08/01/2018

En France, après presque un an de primaires, de présidentielle et de législatives, pas de grands rendez-vous électoraux avant les européennes de 2019. Mais à Monaco un important rendez-vous électoral avec l’élection des 24 membres du Conseil National monégasque. Et la particularité des élections monégasques c’est un système de chambre unique monocameral avec seize conseillers sont élus par simple classement individuel du nombre de suffrages recueillis, et les huit conseillers restants selon un mode proportionnel de liste.

Trois listes sont actuellement en lice pour les élections qui se tiendront le 11 février 2018 à la Principauté de Monaco pour le renouvellement des membres du Conseil National, Priorité Monaco, Union Monégasque et Horizon Monaco.

Le groupe Horizon Monaco présente, comme tête de liste, une femme, sa Présidente Béatrice Fresko-Rolfo. Consciente des enjeux, elle déclarait lors de l’annonce de sa candidature « Je suis une femme, la première dans l’histoire de notre pays,

Continue reading