Les algorithmes de Google et YouTube sont’ils sincères ?

by Rédaction

Nous avons souhaité tester les fameux algorithmes de Google et You Tube.  A cette fin nous avons fait l’expérience suivante avec la vidéo de l’interview d’Eric Léandri, le président de Qwant. 1ère étape: la mise en ligne de cette vidéo sur Youtube. 2ème étape: faire constater par des experts l’accessibilité accordée à cette vidéo. Eh bien, fait remarquable,  il a été impossible aux spécialistes de l’information sur internet, auxquels nous avions demandé de trouver cet interview, d’aboutir, et cela même avec les mots clés, ce qui explique qu’en prés d’un mois il n’y a eu aucune vue de cette vidéo.

Cette petite expérience démontre bien que, malgré les affirmations proférées par Google et Youtube sur l’existence d’algorithmes garantissant l’indépendance de l’indexation, il n’en n’est rien.

Nous avons remis aujourd’hui une version moins longue que celle du test, mais en ce cas nous ne nous appuierons pas que sur les « algorithmes de Google et You Tube » pour sa diffusion.





Un élément supplémentaire d’interrogation: l’existence des adwords. Un adword est un mot-clé commercialisé par Google. Leur achat permet de retrouver l’information en tête des résultats d’une recherche. Toujours selon la firme de Mountain View, le prix d’acquisition est issu d’un marché virtuel d’offres et de demandes. Mais ce qui est surprenant c’est qu’il est impossible d’avoir plus d’informations sur la méthode de constitution de cette cotation.

Tout cela a pour résultat que, quelle que soit la valeur intrinsèque d’un bien ou d’un service, c’est l’entreprise qui payera le plus Google qui gagnera la possibilité d’accéder à la tête des recherches, et ce sans aucun rapport avec la qualité de l’information.

algorithmesD’autres faits mettent à mal l’adaptabilité du système Google. En effet il est marquant que, lors des attaques terroristes du 13 novembre 2015, aucune information n’est apparue immédiatement tant sur les événements au stade de France, que sur ceux intervenus à Paris. Ce n’est qu’au terme d’une heure que les premières informations ont commencé à poindre avec les mots de recherche « attentats » et « terroristes ».

Questionnement supplémentaire, nous ajouterons que nous avions en effet souhaité obtenir des informations sur la globalité du système Google. La nouvelle politique de communication de Google fut de ne pas répondre à nos demandes d’informations sur la globalité du système Google, seule une présentation segmentée par type de produits était disponible. Google est donc un sujet bien plus riche et complexe que sa communication nous le laisse entendre. Car si Eric Léandri s’interroge sur le pourquoi de la captation de tant d’informations par les Gafa, nous avons recherché, et à défaut de connaître la finalité, nous avons des éléments sur les possibles logiciels et recherches universitaires qui peuvent éventuellement permettre de les exploiter, et peut être à terme d’en découvrir la finalité.

Jean Cousin

Print Friendly, PDF & Email
Leave a comment